Football Club Marigny Saint Marcel : site officiel du club de foot de Marigny-Saint-Marcel - footeo

Comprendre pour prévenir

Echauffement, alimentation, étirements : même au plus haut niveau, il n'est pas rare de voir des joueurs se tordre de douleur à cause de l'apparition d'une crampe. D'où l'intéret de se sensibiliser sur les moyens de prévention.

Si la physiologie peut jouer un rôle non négligeable dans l'apparition ou pas de crampes,dans le sens où certains joueurs, peu importe leur hygiène de vie, n'en sont jamais victimes, et inversement, il est toutefois recommandé de suivre un certain nombre de conseils pour limiter les risques de déclanchement.Mais avant toute chose, il apparaît nécessaire de se pencher sur les facteurs d'apparition d'une crampe. Une crampe est la contraction totale d'un muscle sous forme tétanique. Autrement dit, toutes les composantes alimentaires de ce dernier sont contractées, ce qui, d'ordinaire, n'arrive jamais. Le muscle est en impotence totale. La douleur est grande, voire insupportable dans certains cas, et dure généralement quelques secondes. Encore faut-il avoir le réflexe d'étirer immédiatement le muscle concerné ! Sinon, notament pendant la nuit, où l'on met plus de temps à réagir, la souffrance peut s'avérer plus longue. Chez le sportif, et le footballeur en l'occurence, ce sont les muscles de la chaine postérieure, essentiellement les mollets et les ischio-jambiers, qui sont le plus régulièrement touchés.

 

QUELS SONT LES ELEMENTS DECLENCHEURS ?

 

Les crampes liées à l'effort concernent surtout les joueurs qui ne sont pas préparés à un entraînement intense et répété. Autrement dit, la charge de travail n'est pas adaptée au niveau physique réel du joueur. Le muscle fatigue alors de manière beaucoup plus rapide, décuplant l'apparition de crampes. A répertorier aussi dans les causes, il y à ce qu'on appelle les troubles ioniques, à savoir les pertes en potassium (contenu dans les fruits et les légumes), en magnésium (laitages), et en sodium (sel de table).Le manque d'hydratation constitue également une cause majeure de l'apparition de crampes. On pourrait penser que la période de préparation estivale est plus sujette à l'apparition de ce phénomène, en lien avec les fortes chaleurs, mais le travail foncier, qui permet d'oxygéner abondament les muscles, fait que les joueurs passent souvent outre ce type de problèmes. Sauf si, bien sûr, il est demandé de réaliser des efforts inconsidérés de type résistance, explosivité, sprints, à des footbaleurs dont les muscles ne sont pas préparés à une telle charge de travail.

 

COMMENT STOPPER LA DOULEUR

 

Avant de parler de prévention, il convient d'abord de savoir agir lorsqu'une crampe apparaît. La première des choses à faire est d'étirer le muscle de façon passive, afin de l'amener à sa tension maximale. L'étirement va permettre de réduire le tonus musculaire, et décontracter ainsi la partie touchée. Si la contraction survient au mollet, par exemple, positionnez votre sujet sur le dos, levez sa jambe et positionnez sa cheville en dorsiflexion (la pointe du pied relevée vers lui) afin d'étirer l'ensemble de la chaine postérieure. Maintenez la position 20 à 30 secondes, relâchez, puis recommencez une fois. Ensuite, demandez au joueur de trottiner, de telle sorte qu'il commenc eà réhabiliter son muscle.

 

QUE FAIRE EN PREVENTION

 

On ne soulignera jamais assez l'importance de l'échauffement qui doit être très progressif et préparer la musculature à ce qu'on va lui imposer. La prévention passe aussi par une alimentation très rigoureuse avant l'effort et durant les jours qui précèdent le match. Ainsi, l'apport en sels minéraux tels que le sodium, le magnésium, le potassium et le calcium, limite le risque de contracter une crampe. A cette fin, il est recommandé de manger beaucoup de produits végétaux de type fruits et légumes, des céréales, des fruits secs et des produits laitiers. L'hydratation est par ailleur capitale. L'apport en substrats énergétiques (réserves en glycogène : pâtes, riz, sucres lents, etc...) ne l'est pas moins, puisqu'il va en partie permettre de tenir 90 minutes, voire plus, sans encombre. Sans oublier l'importance des étirements, à faire tout au long de la semaine, et pas seulement après un échauffement. Le muscle doit être non seulement fort, mais aussi élastique. En règle générale, quelqu'un qui aura une bonne prévention, un entraînement adapté à son niveau, et une alimentation saine, a toutes les chances de ne jamais subir de maux de crampes. Enfin sachez qu'il existe des traitements médicamenteux contre les crampes. Je citerais "Decramp" qui contient des sels minéraux, et un médicament homéopathique qui marche bien : Cuprum Metallicum. Il y a aussi les médicaments à base de quinine, mais il ne faut pas en abuser, car il s'adresse surtout aux gens qui ont des crampes de manière pathologique.

 

PETITS CONSEILS EN COMPETITION

 

Si, comme on l'a vu précédemment, les éléments déclencheurs de la crampe sont multiples, une raison en particulière touche en priorité les footballeurs, sachez le : le port des strapping, chevillières et autres protège tibias est parfois néfaste. Et pour cause, le fait de trop les serrer peut provoquer des crampes durant les matchs et les entraînements. En effet, les attacher de manière trop compressive va entraîner une gêne sur le retour veineux du mollet, favorables à l'apparition des crampes par perturbation de l'apport en oxygène.

Poule Seniors Saison 2018/2019 15 jours
Jean-François SERVETTAZ et 2 autres 15 jours
SENIORS 15 jours
Émilie Pesavento est devenu membre 25 jours
Permanence licences 1 mois
5-1
F. SUD 74 / Marigny 1 1 mois
F. SUD 74 / Marigny 1 : résumé du match 1 mois
Tournoi de pétanque 1 mois
3-0
Marigny 1 / CHERAN F.C. 1 mois
Marigny 1 / CHERAN F.C. : résumé du match 1 mois
2-4
Marigny 1 / VUACHE 2 mois
Marigny 1 / VUACHE : résumé du match 2 mois
2-4
Marigny 1 / VUACHE 2 mois
Marigny 1 / VUACHE : résumé du match 2 mois
8-2
RUMILLY FCS / Marigny 1 2 mois